Pasted Graphic
UNE POLITIQUE DE LA CULTURE : Pour une humanité à partager et une autre mondialisation

le 27 juin 2011 lors de son Assemblée générale à Granville, pour refuser la résignation et proposer une alternative au chacun pour soi, la Ligue de l'enseignement a opté pour une nouvelle vision de la culture.
Le Cercle Condorcet de Besançon participe à sa diffusion.

______________________________________________________________

" Faire de l’émancipation solidaire l’enjeu central du travail de la culture,
qui nourrit l’autonomie des individus, leurs interactions et leurs coopérations ainsi que les relations pacifiques entre les peuples qui les rassemblent ".


______________________________________________________________


UNE POLITIQUE DE LA CULTURE :
Pour une humanité à partager et une autre mondialisation.
Le texte :


Quand la Ligue de l’enseignement décide de questionner en 2011 la place de la culture dans son action, elle sait qu’elle touche au cœur même de son projet politique et éducatif. Car en effet, qu’on en retienne le périmètre le plus large, celui que revendique la Ligue, que lui donne le philosophe Jean Lacroix, « un Homme cultivé est un homme qui se situe », ou bien chacune de ses dimensions – les sciences, les savoirs, les arts, les techniques, les pratiques sociales, les traditions, les langues, les droits, les croyances et les convictions... –, la culture est constitutive du projet d’éducation permanente au suffrage universel de la Ligue.
Elle apparaît comme un puissant ingrédient de son action émancipatrice pour la construction de personnes autonomes et solidaires, source de la République démocratique, laïque, indivisible et sociale.


Lire la suite.
______________________________________________________________



Thème RapidWeaver distribué sous licence Creative Commons par FreePixel